Pourquoi

Leur décoration - décernée non seulement à titre individuel mais au plan social - créé aux COMPAGNONS la RESPONSABILITÉ de chercher efficacement ensemble une contribution pour une meilleure cohésion sociale.

Le général De Gaulle a voulu, à travers l’Ordre national du Mérite, affirmer les grands principes de la Vème République.

Celui de l’égalité en accordant - comme le Premier Consul - le même ruban aux princes et aux tambours DÈS LORS QUE CHACUN DÉPLOYAIT TOUTE SON ÉNERGIE AU SERVICE DU PAYS.
C’est ainsi :
- Que l’on trouve parmi les membres de l’Ordre des hommes et des femmes des horizons les plus divers et aux aspirations les plus différentes,
- Que l’on voit en eux le reflet de la NATION, de ce qui la constitue, de ce qui la fait vivre.
Ont été appelés à rejoindre les rangs de l’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE
les citoyens choisis :
- pour leur exemplarité ;
- leur intelligence ;
- leur talent ;
- leur engagement citoyen ;
- la générosité avec laquelle ils ont exercé leurs responsabilités ;
- rendu des services DISTINGUÉS à notre Pays ;
- ceux, CIVILS ou MILITAIRES qui ont servi l’intérêt suprême de la France et ont ainsi contribué à la SAUVEGARDE des VALEURS fondamentales de la République, qui ont toujours accompagné la grandeur de la France, en particulier du troisième grand principe républicain : LA LIBERTÉ .

 

L’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE a été pensé et créé pour récompenser quantité de SERVICES, de MÉRITES, de DÉVOUEMENTS, manifestés dans une société moderne où l’État fait de plus en plus appel aux citoyens, à leur SOLIDARITÉ, à leurs EFFORTS, vers l’INTÉRÊT GÉNÉRAL, dans TOUS LES DOMAINES de la vie économique, sociale, culturelle, comme dans les activités militaires susceptibles de permettre la défense du Pays.

 

L’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE accueille dans ses rangs des citoyens de tous les groupes sociaux et cette UNIVERSALITÉ est essentielle pour récompenser des « MÉRITES DISTINGUÉS » plus proches de la réalité quotidienne qui honorent :
- la manière de servir,
- la qualité apportée dans les tâches,
- les services rendus à la Nation,
- le courage et l’héroïsme en temps de paix,
(récompense des actions d’éclat des agents de l’État, des simples citoyens qui se signalent par leur comportement CIVIQUE face aux agressions, à la violence sous les multiples formes qu’elle revêt, ceux qui sont allés au-delà de leur devoir professionnel ou moral en s’interposant courageusement pour sauver des vies humaines (quelquefois au prix de leur propre existence).

 

Le « MÉRITE » les confond tous dans la reconnaissance de la NATION pour l’exemplarité soit de faits ponctuels héroïques, soit d’actions durables assorties d’un DON TOTAL de soi-même et ce SANS DISCRIMINATION : citoyen qui consacre ses efforts au service de ses semblables, chercheur qui enrichira d’autres que lui, explorateur qui court vers les glaces ou les sables brûlants, artiste qui lègue à l’avenir une œuvre quelquefois incomprise de ses contemporains, médecin qui court, au plus fort de l’épidémie, pour guérir la souffrance d’autrui, ou même les êtres philanthropiques qui sacrifient leur repos, leur temps et leur argent pour améliorer le sort de leurs semblables, tous les héros, les bons serviteurs du bien public, celui qui donne son cœur et son esprit à l’éducation de la jeunesse, celui qui fait passer l’intérêt particulier au second plan, pour se consacrer à l’intérêt général et appartient à une société inspirée des principes du « service ».

 

Le « MÉRITE » est une distinction émérite.
L’appartenance à l’ORDRE doit favoriser les contacts et la solidarité entre personnes d’origines sociales différentes, dans l’espérance que nos efforts ne seront pas vains et que les générations futures récolteront le fruit de nos efforts et de nos labeurs.

 

L’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE a pris toute sa place et tout son sens dans le panorama des récompenses françaises en raison du sérieux de son processus de recrutement de même que celui de son aînée la Légion d’honneur il sera sur le terrain pour la mise en pratique de ses valeurs.

 

L’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE est représentatif de la diversité de la société française et récompense ceux qui - au cours de leur carrière civile ou militaire - témoignent et transmettent les VALEURS RÉPUBLICAINES.